06 10 74 40 41 [email protected]

Perte de poids

Vous avez tendance à vous jeter sur votre frigo ou votre placard sans que cela ne soit réellement lié à la faim ? Vous souhaitez perdre du poids, perdre quelques kilo, ou maigrir efficacement ?

Avez-vous déjà eu envie d’entamer un programme minceur ? En avez-vous déjà eu assez des conséquences de vos habitudes alimentaires (surpoids, variation de poids, culpabilité, maux de ventres etc) ? Avez-vous déjà essayé de maigrir vite, de perdre du poids, de réguler votre appétit ?

Perdre du poids : Certains disent que tout est une question de volonté…

Je reçois beaucoup de personnes qui se sentent coupable à cause de cette fausse croyance. Et cette culpabilité ne fait souvent qu’augmenter les compulsions en question. Le cercle vicieux, vous connaissez ?

Mais alors comment faire ? 

Si vous avez déjà tenté de vous empêcher de manger tel ou tel aliments… si vous avez déjà essayer de changer vos habitudes alimentaires…. Si vous avez tout fait pour ne pas vous resservir, de ne pas grignoter en dehors des repas, de vous arrêtez de manger quand vous n’avez plus faim etc. C’est que de la volonté VOUS EN AVEZ.

Et pourtant, si vous lisez cet article c’est qu’il y a de grande chance pour que la volonté n’ait pas suffit.

Fonctionnement du cerveau

C’est un fait, notre cerveau fonctionne ainsi : 

Tant qu’un nouveau comportement n’est pas ancré, c’est toujours l’ancien comportement qu’il  va choisir ‘par défaut’. 

Donc lorsque vous venez de prendre la décision de maîtriser votre appétit, d’avoir une activité physique, de manger sain, de surveiller votre sensation de satiété : si toutes les parts de vous sont concentrées sur cette décision, à cet instant précis cela va fonctionner. La perte de poids est un décision prise avec votre conscient.

Mais quelques minutes ou quelques jours plus tard, il se peut que cela change. Votre cerveau a de nouveau besoin d’aller chercher un comportement adéquat pour faire face à certaines situations. 

Et si certaines parts de vous sont préoccupées par d’autres choses, le cerveau choisira de façon inconsciente l’ancien comportement : celui qui est le plus profondément ‘installé’ dans le cortex. Et si cet ancien comportement était constitué de fringales, de sucres, d’aliments superflus… c’est celui-ci qui sera choisi ‘par défaut’.

Comment choisir inconsciemment le nouveau comportement?

(alimentation équilibrée, manger moins, activités physiques etc)

Il faut alors que celui-ci soit aussi ancré que l’ancien. Mais pour ancrer un comportement, il faut qu’il soit utilisé encore et encore. De la même façon que, pour apprendre à marcher, nous sommes passé d’une phase où il fallait y réfléchir, à une phase où tout s’est fait inconsciemment.

Pour que ce nouveau comportement soit utilisé encore et encore, il faut qu’il soit suffisamment ancré. C’est donc le serpent qui se mord la queue…

Quelles solutions ?

Mais il y a bel et bien des solutions : de nombreuses recherches ont démontré qu’en état modifié de conscience (ex. hypnose ou méditation induite par le rééquilibrage énergétique) la plasticité du cerveau se modifie. Ce qui permet d’ancrer plus facilement un nouveau comportement. 

Cela rend ce nouveau comportement accessible plus aisément. Et cela même lorsque le choix doit se faire de façon inconsciente. 

C’est alors que votre volonté entre en jeu, mais cette fois de façon fair-play : vous avez le réel choix entre l’ancien et le nouveau comportement. Mais dorénavant, le nouveau comportement est facilement accessible, même inconsciemment. 

Si, consciemment, vous faites le choix du nouveau : c’est le nouveau qui primera.

Et votre volonté est alors récompensée. Vous adoptez bel et bien le nouveau comportement désiré, sans aller à l’encontre de vos réactions inconscientes puisque celles-ci sont intégralement incluses dans le processus : La perte de poids devient envisageable durablement et vous pouvez alors perdre du poids sainement.

Mais pas seulement…

Une fois ce mécanisme élucidé, il est important d’indiquer que ce comportement alimentaire (qui vous a amené à vous demander aujourd’hui comment perdre du poids) a été mis en place dans votre cerveau pour répondre à certains besoins.

Si ces besoins ne sont pas physiologiques (certaines maladies entraînant prise de poids), les besoins couverts par votre façon de vous alimenter ont de grandes chances d’être émotionnels.

Perte de poids et besoins émotionnels

L’idée de l’accompagnement n’est pas de changer vos habitudes alimentaires au dépend du besoin sous-jacent. Cela reviendrait à tout simplement déplacer le problème.

Ici, la perte de poids ne sera qu’une conséquence. Une conséquence bénéfique de la résolution de ce qui vous empêchait de maigrir durablement jusqu’à maintenant. C’est en cela que je vous propose des techniques qui respectent entièrement la personne que vous êtes : avec toute votre histoire, votre vécu et ce qui vous amène aujourd’hui. 

Se concentrer seulement sur l’amaigrissement ou un programme minceur serait contre-productif. Il est bon de prendre la problématique dans son ensemble. Cela permet d’obtenir des résultats en terme d’amincissement, perte de poids, alimentation équilibrée. Mais il est encore plus important de lier ces bénéfices à des résultats en terme d’épanouissement et de bien-être émotionnel.